lundi 30 décembre 2013

LE BONHEUR C'EST SIMPLE COMME UN VIEUX PYJAMA!

Le samedi matin j'aime à traîner, dés le réveil et une tasse de café au lait avalée en pyjama. Peut importe l'heure du dit réveil, il arrive que celui çi intervienne à la même heure que celle où en semaine j'émerge pour me préparer pour "le travail", le sacro saint travail. Donc, un café au lait, un yaourt nature, tout deux absorbés en faisant une ou deux grilles d'anagrammes, le samedi même rituel mais ce jour là, j'ai le temps!
Une, deux, trois ou quatre grilles c'est selon. Je traîne... en pyjama. D'une oreille distraite j'écoute  la radio, France Inter. Le samedi les programmes sont, disons plus cool. Je zappe néanmoins tout ce qui se rapporte à l'économie et très distraitement j'écoute la revue de presse d'Yvan Levaï. Un dinosaure ce gars, j'ai l'impression de toujours l'avoir entendu! Il faut parti du paysage radiophonique! Mais une question me taraude: on le voit jamais le Yvan, toujours à dire qu'il est par monts et par vaux dans les studios de radio France, à Nice, à Biarritz etc... Mais peut être est il tout simplement dans sa cuisine, le téléphone à l'oreille, devant un café au lait, des tartines et en pyjama, un vieux pyjama rayé en pilou, vous voyez celui avec la  ficelle en guise de ceinture et la large braguette? Et il aurait raison car c'est dans ceux là qu'on se sent le mieux. Bon et bien je vous souhaite à tous une bonne fin d'année, en pyjama ou pas, je vais de ce pas me refaire un café... Derrière moi la radio diffuse une émission avec Franz Olivier Gizberg  un bon gars cet Olivier... Je vous conseille un de ces derniers bouquin "La cuisinière d'Himmler". Voilà et bien à l'année prochaine.

lundi 23 décembre 2013

OLD MAN & LES DEMONTE-PNEUS !

Exit la Psikedelik Experience et welcome to "Les Démonte-pneus". Collectif modulable de comédiens, musiciens, poètes, rockeurs de tout poils, peintres, sculpteurs, amateur d'humour, de bons vins, de bonnes bouffes,  de bonnes lectures et de bons mots ...etc etc... Rejoignez nous pour monter des spectacles délirants hors des sentiers battus... Pas de subvention, pas d'association loi 1901, nous n'irons pas lécher les doigts de pieds aux institutions pour avoir une obole, une aumône. Comme on dit à Groland on n'est pas des manches, on se retrousse les manches et BANZAÏ! Si l'idée vous branche contactez moi, je suis en vacances et on pourra causer. Je précise toutefois que je suis en Corrèze mais si vous êtes d'ailleurs et venez par ici bas faites signe aussi. Merci et à bientôt. 
J'en profite pour vous souhaiter à tous de bonnes fêtes de fin d'année (mais attention ne vous faites pas gruger le père Noël  n'est qu'un concept crée par des gens malins pour vous piquer votre blé!) et un bon début 2014. Bises à tous et à toutes. 

vendredi 20 décembre 2013

DE BIENS BELLES IMAGES MAIS... (2)

Qu'aurait elle aussi pensé de voir le bon César transformé en vieil alcolo.? Bref un film pour les enfants qui n'ont pas connu la série originale et aussi un film pour les bobos où le héros (l'enfant) est celui que toutes les mamans, tous les papas aimeraient avoir comme enfant, les enfants comme frére où copain, les grands parents comme petit fils etc etc... Le chien aussi mais un peu moins car vous comprenez il faut lles sortir ces bébétes, et ça mange aussi et on a pas de jardin! Cela va certainement être le film de l'hiver, mais moi je préfére déterrer mes vieilles VHS de la série et en plus c'est en noir et blanc!

DE BIENS BELLES IMAGES MAIS.......(1)

Il y a quelques années j'ai eu l'occasion de recontrer Medhi, l'inoubliable héros de "Belle et Sébastien" sèrie culte des années . Aujourd'hui je me suis rendu avec les élèves de l'école primaire qui m'emploie, à une projection du remake réalisé par Nicolas Vanier. De biens belles images, certes, la nature, les animaux y sont magniquement filmés (les marmottes, une grenouille, un chevreau, des moutons...) mais cela s'arréte là.  Les comédiens sont "jolis" (entendez par là biens propres sur eux, pas un poil qui dépasse!), l'histoire (s'il y en a une hormis l'amitié entre l'enfant et le chien) quasi inexistante ou si non tellement bien introduite par de trés grosses ficelles qu'il n'y a plus d'effet de surprise. Je suis sorti de là profondément déçu en mon fort intérieur. Transposer l'histoire de Cécile Aubry aux heures sombres de l'occupation ne m'a pas convaincu, bien au contraire, cette histoire ne sert à mon avis qu'à faire passer des messages politiquement corrects bien dans l'air de notre  époque, qu'aurait pensé Cécile Aubry de voir la douce Angelina jouer les passeuse en haute montagne, puis arrivée en Suisse annoncer à Sébastien: Je ne rentre pas au village avec toi, je pars à Londres on se reverra lorsque cette guerre sera finie?

dimanche 15 décembre 2013

UNE BIEN BONNE!

Je viens d'en apprendre une bonne cette semaine... Mais faisons tout d'abord un petit saut en arrière dans le temps. 1976: je viens d'arriver à Lille et je partage un petit appartement avec celle qui quelques temps après deviendra ma première épouse. Elle m'a présenté sa meilleure amie qui elle vit avec un jeune mec qui ambitionne de devenir grand  reporter. Nous passons ensemble quelques bonnes soirées, quelques bons weekend  avec notamment des amis libanais. 1987: J'apprends par voix de presse que le jeune mec vient d'être enlevé à Beyrouth. Il restera otage durant plusieurs mois. Les années passent et de temps à autres je vois le jeune mec, qui entre nous soit dit comme nous tous prend de l'age, à la télévision, je l'entends parfois à la radio, chez le dentiste (comme tout le monde) en lisant "Paris M..." je lis un de ses articles... Et là cette semaine un collègue de travail m'apprend que ce mec serait le père biologique d'une jeune députée issue des dernières élections législatives après une carrière de diplomate! Et bien chapeau mec tu en as fait du chemin depuis nos repas "cassoulet" en boite ou "pâtes gruyère" (les jours d'abondance financière!) dans le petit appart de la rue Beaucourt de Courchelles à Lille. Heu enfin je veux dire pour la carrière de journaliste, car pour ce qui est de la diplomatie il parait que tu étais en Érythrée (quel est le rôle d'un diplomate dans ces contrées perdues? Quoiqu’on peut toujours marcher sur les traces d'Arthur Rimbaud et y vendre des armes faute d'écriture?). Quant à ta descendance où supposée t'elle "no comment" mais personnellement je préfère avoir adopté deux enfants dont un est issu de l'immigration... Allez salut mec et bon rétablissement car j'ai aussi appris que tu avais des problémes de santé..      

samedi 7 décembre 2013

LAP STEEL


Pour ceux qui voudraient temporairement abandonner la guitare pour le (ou la) lap steel, un conseil: achetez vous un bon slide (pièce de métal usinée, lourde, servant à glisser sur le manche de la guitare), un petit rehausseur de cordes, à placer en tête du manche, et accordez votre guitare soit en MI SI MI MI SI MI , soit en RE SOL RE SOL SI RE  et en prenez la route des harmonies de Ry Cooder, de Ben Harper... A vous le blues ou le doux glissando de la guitare hawaïenne... Bon là faut pas pousser car vous ne transformerez pas votre gratte en lampe d'Aladin et les vahinés n’apparaîtront pas! Vous pouvez aussi fermer les yeux en jouant et l'imaginer... ça coute pas cher! Question prix comptez 40€ pour le slide et 7€ pour le rehausseur...  Et aussi de bonnes cordes! Amusez vous bien.

DE L'ANTICIPATION A LA REALITE...


AUREVOIR MADIBA...


dimanche 10 novembre 2013

mardi 5 novembre 2013

LES HURLUBERLUS ! (IMPROVISATIONS THEATRALES)

Un petit bonjour à vous chers fidèles amis. Un temps dégueulasse, de la pluie, l'hiver qui frappe à notre porte (Kasatchoc!) mais toujours de bonnes idées derrière les fagots (ha il en a des idées le vieil homme). Bon allez ma dernière: comme vous le savez peut être depuis 5 années je participe activement (houla!) à un atelier théâtre, nous nous sommes déjà produits de nombreuses fois dans notre petite région, avec des créations personnelles (mises en scène de main de maitre par notre professeur et amie Véronique Lesergent) et bien l'envie m'est venue, pour éviter l'ennui qui pourrait s'installer (la routine des répétitions tous les vendredis...) de créer un sous groupe à cet atelier, un petit noyau de trois quatre peut être cinq comédiens tentés par l’expérience de l'improvisation, sujet que nous avons beaucoup travaillé en cinq ans, afin d'animer de temps à autres des Cafés Impro comme cela se pratique depuis quelques années au Québec et en France. Une nouvelle idée voire un nouveau chalenge.... Je vous tiendrais au courant de l'évolution de ce projet. L'atelier guitare continu et sera certainement suivi d'ici là fin de l'année par un autre à Tulle car quelque collègues de travail ont émis le souhait de s'attaquer en ma compagnie à ce bel instrument. Et puis y en a marre de l'accordéon (de la valse musette et de tout ces flonflons...Si vous remettez ces mots dans l'ordre vous irez vous faire voir à Vesoul!). Le petit studio fonctionne également à donf'. Bref tout va bien. Allez je vous bise et à la prochaine.
PS: Et n'oubliez pas d'acheter (et de soutenir) "Siné Mensuel" qui sort demain. 

dimanche 13 octobre 2013

POLITIQUEMENT"IN"CORRECT!

Bonjour à tous. Oui je suis politiquement incorrect, et puis zut c'est un devoir de l'être car comme on nous prend pour des quiches ne jouons pas au grand jeu qu'ils veulent nous imposer.... Qui me connait comprendra ce que je veux dire. Cette petite introduction pour vous informer, chers amis que je viens de mettre la touche finale à un montage audio d'une heure, dans lequel on peut entendre quelques uns de mes sketchs. Je crache mon venin sur la grande institution du mariage, sur nos chers dirigeants (notamment les deux plus hauts sur l'échelle....), les absurdités écologiques et pharmaceutiques. Petit bonus l'histoire d'un clown qui n'aimait pas les enfants mais surtout les fleurs....Comme c'est un peu lourd pour Facebook et autres sites je peux vous en adresser une copie ou mieux si vous connaissez un organisateur de soirées sympa je peux venir vous les narrer. A noter aussi que je viens de terminer le montage de toutes mes expériences sonores aux guitares (acoustique et électrique) et ça s'appelle : "OLD MAN WAVES". Pour écouter faut aussi me demander et si vous n’êtes pas loin confiez moi une clé USB et je vous offre tout ça. (PS: en règlement: une bouteille de St Joseph!). Allez bises à tous età la prochaine.

dimanche 8 septembre 2013

RENTREE...

Une bonne chose de faite, lundi dernier rentrée scolaire et au boulot mardi. Deux nouveaux collègues, un nouvel élève à accompagner et cerise sur le (beau) gâteau: mes horaires ne changent pas! Je pourrais continuer à torturer mes guitares le mercredi matin! Rentrée à l'atelier théâtre également le vendredi, là petit changement, je vais laisser progressivement ma place "d'apprenti" comédien pour me consacrer plutôt sur l'illustration musicale de nos spectacles. Sur mes blogs et pages Facebook changement également: moins "d'amis", un peu plus de photographies, de textes si possible originaux, des coups de gueule contre les bobos, les socialos, les fachos... bref tout ce qui me hérisse le poil! Et là y'a du boulot! Bon bien je vous dit à bientôt. Heu au fait cette rubrique ne sera pas régulière mais juste au grès de mes envies...... Et je vous conseille toujours de lire tous les mois "Siné Hebdo" et, nouveauté: n'écoutez plus France Inter car c'est devenu de la daube!

jeudi 29 août 2013

A BAS TOUTES LES RELIGIONS!

Argh! Je hurle! Ce matin sur France Inter j'ai écouté avec attention, dans l'émission de Pascale Clark (c'est pas le pied un nom pareil! Clark? Pied? Vous voyez pas le rapport?), l'intervention de la nouvelle égérie des "bobos" parigots: Amina, vouiiii, vous voyez celle qui a montré ses tétons aux ayatolas (bon ca s'écrit comment? Un peu comme évéque mais en beaucoup plus con!). Elle était accompagnée par une "cinéaste" du genre "je fais du documentaire car je veux faire réfléchir les "gens" sur leur condition" une copine à BHL certainement. Bon bin moi dans le fond j'en ai rien a secouer comme disait Coluche"je ne suis ni femme ni arabe" mais ce qui m'a choqué c'est la récupération de cette affaire (faut dire que ça tombe bien car ça chie un peu de l'autre côté de la Méditerranée), on fait de cette pôvre fille une icône de la révolution contre l'obscurantisme. Mais attention il ne faut pas tout mélanger, il y a les bons et les mauvais religieux... Bien moi je dis non, non et NON! Tous pareils, qu'ils portent une soutane, une jupette, un costard noir avec des nattes etc... Je n'aime pas ces gens! Du massacre de la St Barthélémy à la guerre du Liban,en passant par les massacres de Sabra et Chatila, l'inquisition, et même les guerres ethniques c'est la religion qui porte une grande responsabilité dans tout ce bazar honteux. Donc crions bien fort: A BAS TOUTES LES RELIGIONS! A part ça la rentrée se profile à l'horizon, une rentrée "made by Peillon" et on va voir ce que ça donne.... Tiens dernier truc j'ai entendu ce matin, à la radio le cas d'un papa expulsé avec son fils de son logement, il a été (aprés avoir dormi dans la rue) relogé, mais provisoirement, donc il ne peut pas inscrire son fils dans une école! Egalité des chances? Je doute.... A plus tard!

samedi 24 août 2013

NEW LOOK ! ETE 2013.

Il y a longtemps que cela me chatouillait, et le 7 Août au matin je me suis décidé. New look pour une nouvelle année! Photographie prise à Chanteix par l'ami Yves! (le seul photographe qui donne ses photographies et ne pompe pas l'air des gens avec les droits d'auteur!).

TRAINS D'ENFER EN ETE...(RAIL, PASTEL, BOIS ET COLLE...)

MADAME FLAMENCA...(PASTEL AOÛT 2013)

SALUT à VOUS!

Héhéhé! Il va bientôt falloir penser à plier les gaules, à fermer la valoche, à couper l'eau et ranger la clé sous le vieux pot de fleur prés de la porte d'entrée... Ha ne pas oublier aussi l'électricité... Dans un peu plus d'une semaine il sera temps de retrouver la mine bronzée de nos collégues... Finies ces vacances... Personnellemnt je vais ranger mes pastels dans leur boite... Ils attendront bien l'année prochaine! Déjà il pleut (pourtant François Hollande n'est pas dans le secteur!) un petit avant goût de rentrée scolaire, les feuilles jaunissent et les ruelles se vident de tout les touristes (enfin il en reste encore sur la route à nous faire suer avec leurs camping cars qu'ils ne savent même pas conduire ces glands!). Demain dimanche on se dira encore sept jours, et dés lundi se sera le compte à rebour.... Bon enfin moi cela ne m'angoisse pas de retrouver les marmots de l'école, une nouvelle année scolaire... Même pas peur! Allez je vais aller faire une petite sieste! A bientôt.

jeudi 1 août 2013

GUITARE Y PASTELS...

Guitare et pastels, le tout arrosé de beaucoup de musique, voici en gros mon programme. Paco de Lucia (entr'autre) charme mes oreilles tandis que je tartine des plaches de recup' avec des pastels trés trés gras!Il fait beau, chaud on se croirait en vacances! Bonjour à tous et surtout ne lachez rien, on les aura!

mardi 9 juillet 2013

dimanche 7 juillet 2013

IMAGES...







J'ai déserté le grand studio (sous les toits, il y fait trop chaud!) pour le petit... Et y ai installé mes "grigris" (le vieux réveil, la revue consacrée au grand Neil, le livre de Siné, son mensuel...) je suis bien entouré! Au boulot!

mercredi 3 juillet 2013

BIENTÔT LA QUILLE?

Oui bientôt la quille... Plus que deux petites journées de travail et hop! Vacances! Non, il me faut l'avouer, cette année ne fût pas une mauvaise année, des enfants agréables, des collégues sympas dans l'ensemble, non vraiment rien à reprocher... Et pourtant je ne peux m'empécher de faire le paralléle avec mon époque, celle où j'étais écolier, à Ailhon, petit village proche d'Aubenas... Une classe unique, beaucoup d'éléves, plusieurs niveaux donc, et tout cela géré de main de maitre par le bon Monsieur Lagache. Impensable aujourd'hui: il fumait en classe! Des gitanes maïs il me semble! Ensuite je suis parti sur Montélimar et là ce fût Monsieur Monteil... Non les enseignants d'aujourd'hui n'ont rien à voir avec ceux "d'avant"! Quoique j'ai retrouvé dans la maniére d'enseigner de Marie-Ange (enseignante et directrice de l'école où je suis affecté cette année) un peu de "l'essence" de Messieurs Lagache et Monteil. Normal car nous avons le même âge et avons usé nos fonds de culotte à la même époque sur les bancs de l'école de la république! Maintenant il me semble que cette même école est devenue celle de l'entreprise, mais ceci est un autre sujet et, devoir de réserve oblige, je ne m'étendrais point dessus... Bises à tous.

dimanche 30 juin 2013

RECONDUCTION...

Semaine riche en rebondissements que cette semaine qui s'achéve! Mes collégues et moi, AVSi de l'école Turgot de Tulle, étions dans l'attente du renouvellement de notre contrat de travail. En ce qui concerne mes deux amis leur reconduction ne devait normalement pas poser de problémes car sur le temps qui nous est imparti pour ce genre de fonction (24 mois) n'était pas achevé, et effectivemen t ils ont ressigné pour une nouvelle période de six mois. En ce qui me concerne cela fut un peu plus "complexe" car, étant arrivé à échéance de ces 24 mois, mon contrat aurait dû s'arréter ce 30 juin. Donc, dés demain matin, j'aurais dû re prendre le chemin de Pôle Emploi! Mais heureusement, ayant pû prouver "sur le fil du rasoir" qu'étant agé de 48 ans minimum à la signature du contrat initial (en septembre 2011) et étant bénéficiaire d'un minima social (dans mon cas le RSA) mon contrat a donc été reconduit. Pour une période de 6 mois dans un premier temps mais mes droits à ce type de contrat passent de 24 à 60 mois. Bien sûr vous me direz ce n'est pas un vrai emploi (quoique... venez donc passer une journée dans une classe avec des enfants souffrant d'un handicap, et je ne pense pas uniquement aux deux enfants dont j'ai eu à assurer l'accompagnement  cette année...), moi cela me convient trés bien. 20 heures hebdomadaires, petit salaire certes mais il me reste du temps pour lire, faire de la musique, de la peinture, du théâtre, écrire.... Travailler plus pour gagner plus? Non merci pas pour moi! A ce sujet on s'est même aperçu que c'était de la foutaise alors...  Allez zou c'est dimanche... Une petite sieste? De la musique? Un bon livre? Peut être... Y a rien qui presse....  A bientôt. Et BANZAÏ!

mardi 18 juin 2013

COURS DE GRATTE PAS IRRITANTS!

Woui woui woui! Z'avez bien lu je peux vous apprendre à gratter six cordes en blues, en folk et même en improvisation en vous amusant! Contactez moi... A bientôt.
PS: A partir du mois de juillet car avant je bosse encore....
Re PS: Ca se passera à Tulle ou dans les environs... Je peux aussi intervenir à domicile....

mercredi 12 juin 2013

GRRRRRRR!

GRRRR! Mauvaise humeur! Nous sommes le 12 juin et peut-être vais-je me retrouvé  obligé de m'inscrire à "Paule En Ploie" à compter du 1er juillet prochain! Ah ces contrats précaires dans notre chére Education Nationale... Remarquez dés que vous signez vous étes avertis que cela peut s'arréter, certes, certes, mais cela fout quant  même les boules de savoir que cela va certainement s'arréter! Moi les adultes, les responsables et tout ça j'ai plutôt tendance à ne m'en soucier que comme de ma premiére chemise (exeption faites toutefois pour des personnes de grande valeur rencontrées durant ces deux ans), ce qui va me manquer le plus si cela s'arréte c'est le contact avec les enfants, leur naïveté, leur simplicité. Et puis c'est valorisant que d'accompagner durant un laps de temps deux éléves, les aider, les guider, (non un AVS cela n'aide pas!),  les voir progresser, s'épanouir... GRRR! Mauvaise humeur, mais au dessus de nous il y a des gens qui comme disait Coluche dans les milieux autorisés justement s'autorisent à penser... Puis nous on ne pense pas, non, on ne pense pas... On n'est pas autorisé! Bonne journée à tous je vais tacher de noyer mon blues naissant avec ma guitare (mais c'est trés bon ça le blues!) et un bon bouquin! Atchao! 

samedi 25 mai 2013

LE CRABE ET LES LEZARDS...

Au soleil sur la pierre,
Une maison de bois...
Un chant à deux voix
Et le bruit de la riviére...


Au soleil sur la pierre,
A écouter le temps...
Du lever au couchant
Le bruit de la riviére...


Du fond de la riviére
Soudain surgit l'animal,
A la pince morfal
Carcinome cellulaire...


Au soleil sur la pierre,
Il ne reste plus rien
Ni ombre, ni lumiére,
Juste les flots sereins...


Et la lumiére peu à peu
Descend sur la riviére...
Nous ne serons jamais deux
Au bord de la riviére,
Nous ne serons jamais deux
Au soleil sur la pierre...

Tulle le 22 Mai 2013 sur une idée du 8...

LA FEMME SUR UN CIEL MAUVE...

Samedi 18 Mais dernier, fin d'aprés midi... Il pleut. Nous venons de quitter des amis qui ont déjeuné chez nous, repas simple mais arrosé de St Joseph et de Moulin à Vent. Un peu désoeuvré et souffrant depuis plusieurs jours d'une angine blanche, je ne sais que faire. Soudain l'envie me prend de dessiner.Il en résulte ce pastel réalisé sur une planche (étagére) de récupération. 43cm par 50. Est ce un soleil? Une fleur? Une étoile filante? Que sais je? Cela n'est pas trés important aprés tout.

samedi 27 avril 2013

IMAGES... (NATURE, LES GRANDS,LIVRES & GUITARE, BOIS) AVRIL 2013.





UNE BONNE SEMAINE... HELAS C'EST BIENTÔT FINI...

Hé bin oui, toutes les bonnes choses ont une fin... Une faim? Nous sommes rentrés mardi dernier de notre petite escapade en terre ardéchoise... du bon temps avec l'ami Yves, sa compagne Sylvie et cette fois çi son fils Remy accompagné du petit Nathan. Le fils de Rémy... Une journée fort sympathique passée en compagnie de Jean Marc et Laurence, Laurence qui s'occupe d'un élevage de cockers, de bouledogues français. Un bon repas, une ballade dans les vignes, les arbres fruitiers en fleurs... Que du bonheur. Le lendemain direction Antraigues sur Volane, et aprés un petit repas à " La lermuze" (ancienne boite de nuit devenue petit restaurant...) visite de la maison Jean Ferrat... Petit musée où il est possible de voir certains objets ayant appartenus à "l'artiste", comme son piano, sa guitare, son bureau, ses livres et, par le biais de bornes écouter ses disques. Un écran vidéo diffuse également quelques émissions tv lui étant consacrées. Ensuite rencontre devant un café, à "La Montagne" avec Viviane Boris, auteur, interpréte connu grace à Facebook. Un moment trés agréable, une rencontre "pour de vrai", le virtuel de l'écran devient réalité. On se reverra, je l'espére. Fin de séjour à Talencieux dans la quiétude d'une famille amie... Retour à Serviéres le château et nous retrouvons la bétise d'un voisin "imbécile" et l'obscurantisme "paysan". Voilà c'est donc fini, lundi retour à Tulle et à l'école pour mes deux derniers mois... Aprés? Incertitude... Peut être que je pourrais travailler encore trois années sur le même poste, mais je ne le saurais que fin juin. Sinon retour case Pôle Emploi... Mais il me restera mes guitares, mon petit ordi, mes stylos, du papier et vogue la galére.

dimanche 14 avril 2013

J'AIME MON BOULOT!

Ho wouiiiiiiiiii! Yesssssssssssssssss! J'aime mon boulot! Ambiance sympa, collégues sympas, directrice sympa éléves de l'école sympa! Bref tout roule! Et en plus je suis en vacances! A partir de demain reprise de la guitare, normalement car suite à un petit accident domestique je suis assez handicapé de la main gauche, alors pour les barrets, les accords ça coince! J'en ai propfité hier pour remettre à jour mes écrits, poèmes, nouvelles, autobiographie, tout est classé dans deux beaux classeurs, des portes vues... Il fait bau, les fenêtres sont ouverts sur la campagne, et tout à l'heure je vais prendre mon bouquin ("Le vin de feu" un roman d'un auteur un peu oublié que je viens de trouver dans un stock de bouquins donnés par la médiathéque de Tulle, Gaston Baissette. Allez donc voir sur Wiki de qu'il il s'agit. A découvrir.), une chaise et j'irais m'installer au fond du pré, au pied d'un vieux chataîgner. Elle est pas belle la vie? Mercredi départ pour l'Ardéche chez l'ami Yves pour quelques jours. Vendredi prochain petit saut à Antraigues sur volane pour visiter la maison Jean Ferrat et rencontrer une amie Facebook qui, je l'espére deviendra une amie tout court. Et avant de regagner la Corréze, escale à St. Désirat pour faire le plein de Saint Joseph.  Voilà donc mes projets pour les jours à venir. Oui, elle n'est pas belle la vie?

dimanche 7 avril 2013

DURE SEMAINE...

Houlala quelle semaine! On en a entendu des vertes et des pas mûres! Un ministre escroc, un président trés mou, encore plus gélatinifié qu'avant (tiens au fait il n'aurait pas un peu forçi?), un Mélanchon qui ronchonne, un Harlem Désir qui utilise des mots à tort et à travers sans en savoir le sens (et puis du temps de Poujade il n'était même pas né alors..),une Marine qui.... STOP! Qu'ils arrétent tous sinon le balai c'est sur leurs gueules qu'ils vont se le prendre! Pendant ce temps là, les moutons continuent à brouter l'herbe gorgée d'O.G.M. tout en se laissant tondre la laine sur le dos, les centrales nucléaires à crépiter en attendant l'explosion finale (car les pauvres bougres employés sous contrat pour leurs entretiens ont largement dépassé la dose autorisée de radiations et clignotent la nuit comme des Warnings détraqués...), les mêmes moutons se passionnent toujours autant pour le foot, le rugby, la F1 et la pédale (Paris Roubaix), les gros bras d'extréme droite encadrent maintenant des manifs de "bons parents biens propres sur eux" de peur que des gens bizarres puissent un jour avoir les mêmes droits qu'eux, un crétin de Corée du Nord menace de lancer quelques bombes.... ARRETEZ! STOP! BASTA! C'est dimanche merde! Vous étes vraiment trop cons! Je vais me refaire un café et replonger sous ma couette, et avec ma copine .... Je ne vous en dirais pas plus mais le sexe il n'y a que ça de vrai!
PS: Youpi! "Siné mensuel" est sorti! Que du bon! Longue vie à Bob!

samedi 30 mars 2013

J'AI DEMENAGE...

Oui, je viens de déménager. Mon épouse, mes deux enfants et moi habitons désormais dans un magnifique petit appartement situé dans une non moins magnifique résidence. Au premier étage vit Monsieur Delaplace, retraité, célibataire, grand amateur de musique contemporaine. Il joue également de la trompette... Sur le même palier, l'appartement faisant face au sien est occupé par Stéphane et Loïc, jeune couple trentenaire. Ils sont mariés et ont adopté Lucie et Jacques. Lucie vient d'Afrique (Angola) et Jacques de...Seine et Marne. Stéphane, catholique pratiquant a voulu que son union avec Loïc soit célébrée à l'église Saint-Antoine par le pére Joseph J... Ce fut fait par un beau dimanche de Mai. Stéphane était vétu d'un costume blanc, celui de Loïc était gris antracite, finement rayé de noir. Au deuxiéme étage, celui où nous habitons avec nos deux enfants Pierre et Jean, nos voisines sont Sandra et Rachel. Elles sont mariées et sont méres de Julien et David. Sandra a accouché de Julien, conçu par FIV, tout comme Rachel avec David. Les enfants fréquentent la même école, publique, et tout se passe bien. Nous avons de trés bons rapports de voisinage et, l'été, prennons souvent l'apéro tous ensemble sur le toit terrasse de l'immeuble....
Et puis là je me suis réveillé, ce n'était hélas qu'un rêve. J'allume la radio et presque instantanément j'entends bramer Frigide Barjot... Quelle sale journée en perspective!

mercredi 13 mars 2013

SUDIO "ITCHI GO ITCHI E" C'EST PARTI!


Aujourd'hui,répétition annulée donc grand rangement et netoyage du studio. C'est propre, c'est net, c'est lumineux et en plus les voisins ne peuvent plus entendre.j'ai baptisé cette piéce "itchi go itchi e"
en souvenir d'un encontre magique, l'an dernier, avec Pierre Barouh. C'est également le titre de l'un de ses albums qu'il m'a dédicacé. Et maintenant musique! Ah au fait je n'ai que du vieux matériel, mais c'est parfait pour faire un bon...potage musical! Y'a rien qui cloche là dedans,  J'y retourne immédiatement!

samedi 9 mars 2013

LE BUCHERON DE LA CHANSON

Le choc, à la "Fête de l'Humanité" en Septembre 1977: Le bucheron de la chanson, Félix Leclerc. Cette photo n'est hélas pas de moi mais j'étais à proximativement pas trés loin de son auteur à savourer les chansons du grand Félix... J'étais dans .....mes petits "souliers"!

L'OGRE ...

En Septembre 1979, La Courneuve. Fête de l'Huma. J'arpente, appareil photo en bandouillére, les allées du village du livre et je tombe par hasard sur Mouloudji en pleine scéance de dédicaces. Je shoote... Vingt ans aprés je découvre les écrits de l'auteur qui se tenait juste derriére lui: Bernard Dimey. Le choc! Je vous conseille, outre ses écrits, ses enregistrements audio, un petit livre magnifique écrit par sa derniére compagne Yvette Cathiard: "Dimey, les blessures de l'ogre". Pour en savoir plus sur l'auteur de "Syracuse"....

dimanche 3 mars 2013

S'ENVOYER EN L'AIR?

Pour ce qui est de l'air, le "Puma" est quand même le meilleur des outils! Je me souviens d'une ballade au dessus de la campagnes dans les allant tours d'Arras. Ciel dégagé, température idéale, quiétude juste troublée par le hurlement de la turbine! Hélas nous avons été débarqués une demie heure aprés le décollage en pleine campagne. J'ai effectué mon reportage photo et nous sommes tous rentrés en camion!En jeep nous avons un jour fait un tout droit dans les vignes, plus de peur que de mal, mais le capitaine qui avait pris le volant sous prétexte que le chauffeur n'allait pas assez vite a sagement repris sa place de passager (la place du mort!) et n'a plus rien dit de tout le voyage. Pas fier du tout le gars!

LES GAITES DE L'ESCADRON!

Du 3 Octobre 1979 au 27 Septembre 1980, j'ai, comme tant d'autres, effectué ce qu'on appelait à l'époque mon Service National. Farouchement antimilitariste, comme aujourd'hui, je n'ai hélas pû échapper à cette corvée. Heureusement grâce à l'aide d'un député de ma circonscription j'ai eu la chance de pouvoir l'effectuer à quelques dizaines de  kilométres de chez moi. J'en garde de trés bons souvenirs, ce ne fût pas le bagne, et j'ai eu l'occasion de sympathiser avec quelques appelés, comme moi, et  quelques sous officiers et officiers. Ma position de photographe de la caserne y fût également pour beaucoup. Je figure sur cette photographie en compagnies de collégues dont hélas je ne me souviens plus de leurs noms. Celui qui se trouve à ma droite habitait en temps "normaux" chez sa soeur en Hollande et travaillait là bas dans une boite de nuit. J'ai conservé longtemps ces lunettes rondes! 

vendredi 1 mars 2013

Y EN A MARRE!

Bon c'est comme ça, il y a des jours où on ferait mieux de rester couché! Aujourd'hui dés le réveil je sentais que cette journée allait être merdique. Tout d'abord emmener la voiture pour 8h30 chez le garagiste pour voir ce qui cloche dans le moulin. En effet depuis quelques jours cela ne ronronne pas normalement sous le capot! Il y a trois jours j'ai fais le plein (50€ de super 95!) pour me rendre à Clermont-Ferrand. Hier, au retour et aprés seulement 330kilométres, le réservoir était quasiment vide! Aprés un rapide calcul se serait presque la consommation d'une Porsche Cayenne soit prét de 14 litres au cent! Et ce n'est qu'une modeste Clio 2 de 1999. Donc arrivé au garage, le mécanicien m'annonce que: au mieux et en étant optimiste ce n'est qu'une bougie qui a cramé, et au pire piston, soupapes et tutti quanti, donc dans le pire des cas adieu clio et bonjour la marche à pied! Le garagiste me préte un véhicule de courtoisie, comme on dit, et malheureusement celui çi étant presque à sec je décide de mettre 10€ de carburant. Et là évidement ma carte bleue est refusée par la machine.  Je rentre donc chez mon amie assez "perplexe" et là grosse erreur je m'avise à faire mes comptes. Chose à ne pas faire lorsqu'on vient déjà d'encaisser deux nouvelles pas réjouissantes. C'est simple nous sommes le 1er du mois et tenant compte du fait que mon découvert bancaire autorisé de 400€ est largement dépassé (joie j'ai souscrit à la "Société Générale"une option dite tranquillité pour environ 7€ mensuels si je ne m'abuse) lorsque mon salaire arrivera enfin (670€) il ne me restera pas bésef' pour crouter ni même mettre de l'essence dans la caisse si elle roule encore!. Quelques crédits plus loin, un train de pneus à payer toujours pour la voiture, un reliquat EDF... Il ne restera plus rien et le découvert autorisé sera à nouveau entamé et je ferais vivre ma banque avant de pouvoir m'acheter ne serais ce qu'un plat de lasagnes Findus... Ah derniére surprise matinale, je loue à Tulle un petit 28 métres carrés (humide!) pour la modeste somme de 212€, jusqu'à il y a peu la CAF prennait tout en charge mais mes droits ont été revus, à la baisse (au prétexte que pour les années 2010 et 2011 j'ai trop bien gagné ma vie-j'étais au chomâge et au RSA si c'est ce qu'on appelle bien gagner sa vie!) bien sur maintenant je dois verser un complément de presque 40€. Et comme je n'ai pû le faire je me trouve débiteur auprés de l'agence d'une centaine d'euros... A part ça tout va bien! Je dois presque me conscidérer comme un privilégié, j'ai une amie, encore une auto, je fais de la musique, du théâtre j'ai un emploi... A ce sujet c'est un emploi que j'adore, je travaille avec des gens trés agréables et en plus j'ai l'impression de servir à quelque chose, d'être utile. Malheureusement ce n'est qu'un emploi sous contrat et je sais déjà que le 30 juin prochain sera mon dernier jour. Aprés retour case Pôle Emploi. Et là je m'insurge! Je dis "Stop! Il y en a marre". Marre des promesses venant de tout bord, marre de cette société à la con ou l'individu ne compte pas, ou il n'est juste là que pour obeïr et raquer! Passez la monnaie et hop au suivant! Alors j'ai pris une grande décision, celle de tout laisser tomber, que lorsque mon tour sera venu d'aller pointer chez Popol, de me mettre en roue libre jusqu'à la retraite. Ca prendra le temps qu'il faudra . On pourra me qualifier de faineant, d'assisté  de ce que l'on veut, j'en ai rien à cirer! Y'en a marre! Marre de se faire marcher sur la gueule et de devoir dire merci. Bon c'est pas tout ça mais il faut que je téléphone au garage pour connaitre l'état de ma chignole. Bonne journée à tous.

dimanche 24 février 2013

FAUT IL S'ENERVER TOUT SEUL OU PARTAGER SA COLERE?

Ce matin en allant faire les course au village, je m'énervais tout seul dans ma voiture. Non pas parceque je suivais un quelconque tracteur ou une bétaillére, non parceque je re pensais à "L'Amour", le film dont on nous rabat les oreilles depuis plusieurs semaines, voir plusieurs mois. Sans doute est ce un trés bon film servi par des comédiens d'une trés grande qualité, mais non, vraiment rien ne me tente dans un tel film. Et c'est là que le bat blesse car je n'ai encore entendu aucun critique radio, télé, eux pourtant si prompts à démolir un film, un livre, voire même un comédien, dire quoi que se soit contre ce film. Et là j'ai des doutes. Union sacrée dans la "bobosphére" finalement. Un film qui parle de mort, de fin de vie, même entouré d'amour, brrrrr, cela me fait froid dans le dos. Parallélement à cela nos chers dirigeants tarderaient semble t'il à prendre une décision concernant justement la fin de vie, le droit à l'individu à pouvoir dire "STOP" arrétons les frais j'en ai marre! Au cinéma et par délà dans un milieu "branché" qui s'autorise lui à avoir des idées parcontre... Drôle de monde. Pour finir, pour moi le cinéma doit être populaire, sans toutefois empêcher l' individu de penser (sinon regardez TF1 et beaucoup de chaines de la TNT vous serez ainsi décérébré) et je regrette l'époque des films de Oury, de Broca, Malle on passait un trés bon moment dans la salle obscure et ressortait contents, heureux... Donc je m'énervais tout seul dans ma voiture en allant faire mes courses au village.

IL NEIGE...

Ca y est! Elle tombe! Drue, on dirait du coton... J'aime bien,ça me rappelle mon enfance quand aux premiers flocons mon grand pére bourrait sa pipe, s'installait sur la terrasse, à l'abri sous un petit auvent et fumait en regardant la neige recouvrir la tonnelle... "Le vin sera bon!" disait-il. Est ce vrai que le vin est bon lorsque en décembre ou janvier la neige tombe? Mystére...

samedi 23 février 2013

ARMAND GATTI (SUITE ET FIN.)

Armand Gatti était ce jour là invité par les propriétaires de la petite librairie hélas aujourd'hui disparue (comme tant d'autres) "le Temps des Cerises". Aprés une visite dans un établissement scolaire dont je ne me souviens plus du nom pour une rencontre avec des lyçéens il était à 19h dans la petite salle du Palais des congrés pour une lecture. Lecture qu'il effectua avec force de gestes, les feuilles volants tout autour de lui et finissant au sol dans un grand désordre. A l'issue de cette performance il se tint à la disposition du (maigre) public pour parler, échanger et dédicacer éventuellemnt ses ouvrages. Personnellement j'achetais une sorte de biographie de l'artiste,retraçant son parcours et surtout son engagement politique, social. Ouvrage qu'il me dédicaça. Je ne sais plus comment les choses s'enchainairent mais il se trouve que nous nous sommes retrouvés deux amis théatreux et moi, ainsi que le propriétaire de la librairie, le responsable si je me souviens bien de Peuple et Culture, gatti et son secrétaire, attablés à la brasserie de la gare routiére (aujourd'hui détruite) devant quelques biéres et une moules/frittes. Et nous avons écouté durant une bonne heure Armand nous compter ses aventures dans la résistance, sur la plateau de Millevaches, da déportation en Allemagne, en Silésie. De théâtre il ne fut presque pas question mais qu'elle leçon de courage nous apporta t'il ce jour là. Ce que j'en retient particuliérement se sont les réactions de ses amis résistants qui, lorsqu'ils l'ont vu débarqué au maquis, se sont demandés quel était donc cet individu qui vient se battre avec une besace pleine de...livres! Et aussi les regards suspicieux qu'il a dû affronter lorsqu'il a tenté d'expliquer que, quand il était emprisonné à Tulle, s'attendant à être fusillé, il écrivait comme il pouvait, sur ce qu'il pouvait, il ne s'était jamais senti aussi libre.
Certains ont affirmé le travail méne à la liberté, mais aprés avoir écouté Armand Gatti je pense encore plus que le Livre, l'Ecriture, la Création  sont la vrai Liberté. Sans Intelligence, envie de Connaissance l'homme n'est rien, juste une machine servile, asservie et subordonnée.

ARMAD GATTI RETOUR SUR UNE SOIREE DE PARTAGE.

Fin 2000, j'habitais alors à Clermont Ferrand, et avec quelques "amis" nous avions en projet la création d'une troupe de théâtre:"Les Clochards Célestes" et un soir de Novembre nous avons eu l'occasion de passer un moment avec ce grand Monsieur qu'est Armand Gatti.

LES OEUFS DE LA MERE HEURTEBISE...RETOUR SUR UNE EXPERIENCE DOULOUREUSE.

Il y a deux ans, avec l'Atelier Théâtre de Monceaux sur Dordogne auquel nous participons depuis bientôt cinq ans, mon amie Isabelle et moi nous nous sommes essayés à un texte d'auteur, "les oeufs de la mére Heurtebise" de Daniel Soulier, auteur limougeau. Jusque là nous ne nous étions produits que dans des piéces écrites collectivement avec l'équipe, où un certain droit à l'erreur régnait (nous pouvions nous "raccrocher aux branches" comme on dit, changer un mot, voire une phrase, sans grandes conscéquences. Mais là le pari était tout autre. je n'ai pas de mémoire, ai du mal à apprendre et ce fut un enfer pour moi d'assimiler le texte. Je préfére l'improvisation où à partir d'une idée on peut se laisser entrainer sur des chemins inconnus, un mot en entrainant un autre etc etc. Nous nous en sommes toutefois biens sortis (Isabelle avec il faut le reconnaitre plus de brio que moi). Expérience que personnellement je ne souhaite pas renouveller, préférant lorsque les occasions se présentent, l'impro. Je prépare actuellement un mini spectacle, un "stand up", il en est à sa phase de construction, je travaille beaucoup cette fois ci à la caméra plutôt qu'au stylo.  Reste quelques photographies, prises par l'ami Taffin.

DES OEUFS SUR SCENE...





AMBIANCE DE STUDIO PANAMA HAT FOR GUITAR




BUREAU PROVISOIRE...

Bon je l'avoue c'est un peu le souk! Mais dire qu'il y a une bonne trentaine d'années, lorsque j'étais lyçéen nous faisions de tentatives de journaux consacrés à la BD, la poésie, la musique etc... Nous n'avions pas ce matériel il fallait composer avec les ciseaux, la colle, faire de vraies photos, les tirer, les recadrer et pour finir soir squatter la photocopieuse du lyçée soit claquer nos éconocroques à la librairie papéterie presse du coin! Et ils ne nous faisaient pas de cadeaux ces forbans! Ha vraiment la technique  et le progrés ont parfois du bon (et ce ne sont pas les décroissants de mes deux qui diront le contraire!).

BUREAU PROVISOIRE...




LE NEO RETRAITE.

ça y est! C'est fait! Terminé! Fini! La boutique est fermée et ne réouvrira plus! Aprés avoir passé une bonne partie de son existence à trimer pour la collectivité le Yvounet a plié les gaules et profite, à cinquante cinq ans passés, d'une retraite bien mérité! Quoi qu'en disent nos grands donneurs de leçons les "ceusses" qui ont un avis sur tout, les bons apôtres qui voudraient que l'homme trime jusqu'à la mort, tous nos bons élus du "peuple" qui ne jurent que par le sacro saint TRAVAIL, il est bon de contempler la mine réjouie du Yvounet! La photographie, sa passion, sa petite famille, sa petite femme et ses amis sont maintenant ses seules préoccupations. Plus de cheffaillon hargneux, de contraintes diverses. La vraie vie a commençé pour lui. Allez gars profites-en, bouffe la vie par tous les bouts, tu l'as bien mérité. Et surtout n'oublies pas qu'il y a en Corréze des poteaux qui t'attendent, toi et ta petite bonne femme, pas besoin d'invitation, vous vous pointez quand vous voulez, vous avez table ouverte et gite assuré, jusqu'à.... ma retraite! Et quand le moment sera venu, bon sang quelle fiesta"s" en perspective, on va en écluser  des boutanches de St Joseph! Mais avant ça tu payes ton coup?

L'AMI YVES!




MAGIQUE!

Un lieu magique à découvrir: Les tours Carbonniéres, situées sur la commune de Goulles, à environ une dizaine de kilométres de St Privat. Deux tours d'environ 70 métres de haut dressées au milieu de nulle part. Partiellement en ruine mais grandioses. Les twin towers en pleine campagne! Et aucun risque de la part des aéroplanes! Prévoir une petite marche d'un quart d'heure pour y accéder depuis le petit hameau où vous pourrez laisser votre vélo, votre petite auto (attention n'essayez pas d'y accéder en 4X4) et une demie heure pour le retour ça grimpe. Prévoyez aussi de l'eau, un petit casse croute (par pitié remballez vos déchets S.V.P) et vous aurez ainsi un bon souvenir d'un contact profond avec la nature. Le must: lire quelques chapîtres d'un livre d'Henri Gougaud assis au pied d'une tour! Ambiance!

PASSION ESTIVALE...

Dés le premier juillet prochain, je reprendrais mon matériel de dessin, mes pastels et consacrerais à nouveau une partie de mon temps libre à cette passion découverte l'an dernier pour le pastel...

PASSION ESTIVALE...